Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 janvier 2013

Thierry Jolif et Gregorio Bardini


Extrait de l'album «Kantalon»

par Thierry Jolif et Gregorio Bardini

 

      Kantalon c’est un noeud et une conjonction. Les apnées acméiques de la modernité musicale (improvisations et expérimentations) se dissolvent dans la rencontre des textes et des mélodies ancestrales. Le mot Kantalon désigne en gaulois un “pilier votif”, une semblance d’axe du monde. Mais, par divers jeux étymologiques, ce mot énigmatique renvoie aussi bien au nom du chant  que de  la “leçon” ou de l’exercice oral dans les anciennes langues celtiques. Poésie éruptive et nouvelle mais toujours rattachée (rachetée?) par l’ancien enchanté. Connaissance et transgression. Ignorance et transmission. Conjonction aussi de deux amoureux des anciennes cultures celtiques. Gregorio Bardini, musicien et musicologue italien et catholique, habitué des entrelacs entre classique, tradition et avant-gardes européennes, et Thierry Jolif, chanteur, musicien essayiste et poète breton et orthodoxe. Le personnel et l’archétypique s’entremêlent par les harmonies et les dissonances. Les paysages musicaux et bruitistes abstraits prennent vie par le verbe incarné des vieilles légendes de Bretagne et du Pays-de-Galles.

 

kantalon.jpg

Commander l'album

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.