Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 avril 2014

Palimpseste synesthésique

cathedrale-chartres-nef.jpg

 

Outre-signes

 

(d’après le sonnet de Baudelaire : Correspondances)

 

 

Jean-Marie Mathieu

 

L'Écriture est un temple où de vivants piliers
Cèlent souventes fois de divines paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'enseignent avec des signes familiers.

 

Comme de longs appels qui de loin se confondent

Dans une surprenante et profonde unité,

Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les noms s’y répondent.

 

Il est des versets clairs comme une chair d'Enfant,
Doux comme des hautbois, verts comme des prairies,
– D'autres, mystérieux, riches et triomphants,

 

Ayant l'expansion de mille féeries,
Comme la paille et l'or et la myrrhe et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit vers le Sens.

 

 

Commentaires

Celui qui est de Dieu entend les paroles de Dieu. Celui qui n'entend pas n'est pas de Dieu. (Jn 8.47) Quel profond mystère que celui du sens de la Parole de Dieu... qui se cache aux uns et se dévoilent vie aux autres.

Écrit par : Pagès | vendredi, 11 avril 2014

Merci, cher P. Guy PAGÈS, pour ce commentaire bien venu, qui me fait repenser à Mt 11, 25-26 : "Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que, tout en cachant ces choses aux sages et aux savants, tu les aies découvertes aux tout petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir ("ratson" en hébreu) ! "
Bonne marche vers les Rameaux !

Écrit par : Jean-Marie MATHIEU | vendredi, 11 avril 2014

Tout lecteur appréciera, je crois, cette pensée de l' "effrayant génie!" que fut PASCAL :
"Tout tourne en bien pour les élus jusqu'aux obscurités de l'Écriture ; car ils les honorent, à cause des clartés divines qu'ils y voient ; et tout tourne en mal aux réprouvés jusqu'aux clartés ; car ils les blasphèment à cause des obscurités qu'ils n'entendent pas."

Écrit par : Jean-Marie MATHIEU | vendredi, 11 avril 2014

Ah ! Pascal ! Il faut relire de toute urgence "Les Provinciales" pour comprendre que l'effrayant n'est pas celui qu'on croit !

Écrit par : Alain Santacreu | vendredi, 11 avril 2014

Ah ! ces fameuses "Provinciales" ! Il faut dire à ce sujet ce que nous répétait notre professeur de français en 1ère à Allex, le père spiritain François VALLERY-RADOT : "Blaise PASCAL aurait été canonisé s'il n'avait pas écrit les Provinciales" - n'est-ce pas, Alain SOTTAS ! Le très beau livre de Xavier PATIER : "Blaise Pascal. La nuit de l'extase"( Paris, le Cerf, 2014) semble aller dans ce sens.
Hosanna ! Fils de David !

Écrit par : Jean-Marie MATHIEU | samedi, 12 avril 2014

Les commentaires sont fermés.