Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 mars 2016

Jean Romanidès : l'acratie christique ou la guérison de la religion

 

 

Le Verbe projette le contraire de la religion

 

Couv.jpg

    Jean Romanidès (1927-2001) est sans aucun doute le plus grand théologien grec du XXe siècle. Son œuvre reste pourtant méconnue de l’Occident auquel elle lance un triple défi.
   Orthodoxe, il constate que l’effondrement de la métaphysique raffermit la théologie des déifiés – prophètes, apôtres et saints – qui est science expérimentale.
   Théologien, il montre que les Pères théologuent uniquement à partir de leur vie en Christ et rejettent la philosophie, source non seulement des traditions latine et protestante mais aussi des déviations néo-orthodoxe et oecuméniste.
    Historien, il déconstruit le mécanisme qui, avant le "schisme", a coupé l’Occident de ses propres racines.
   Théologie empirique permettra pour la première fois au lecteur de langue française d’affronter cette pensée exigeante et démystifiante qui ouvre la perspective d’une conversion du regard occidental sur sa propre histoire falsifiée.

 

Directement chez l'éditeur

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.