Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 27 septembre 2022

Progresso Marin ( -2016) : El camino de la libertad

Progresso Marin, poète et historien, nous a quittés le mardi 5 juillet 2006. Fils de réfugiés républicains espagnols, il s'était fait connaître par ses ouvrages consacrés à la mémoire de l'exil espagnol :
Dolores, une vie pour la liberté, Nouvelles Éditions Loubatières, 2002.
Exil – témoignages sur la guerre d’Espagne, Nouvelles Éditions Loubatières, 2005.
1936 – Luttes sociales dans le Midi, en collaboration avec Violette Marcos, Nouvelles Éditions Loubatières, 2006.
Exilés espagnols - La mémoire à vif, Éditions Loubatières, 2008.  

Dans ce dernier livre, il avait brossé le portrait émouvant de mon oncle Ramon Puig, que l’on peut lire sur ce site : « Cow-boy du savoir ».


Progresso Marin était aussi l’auteur de plusieurs deux recueils de poésie, Écluses et  Herbiers des jours, publiés aux éditions N&B.

Certains de ses poèmes sont parus dans la revue L’en-je lacanien dont celui-ci, intitulé « Ça a duré si peu « :


J’aurai vécu
L’espace
De cette encoche
Dans l’écorce
Du temps.
Dans ce trait
Furtif
Passions
Doutes
Erreurs.
Petit trait
Noir
Que la mousse
Va recouvrir
Dedans
Mon sang.
Ma sueur
Mes élans
Qui tapent
Aux tempes
Avec la violence
De l’unique.
Je suis un fruit
D’arrière-saison
Qui a failli
Ne pas voir
Le jour.

Octobre 2005

Marin Progreso, « Ça a duré si peu », L'en-je lacanien, 2005 (no 5) , p. 173-176.

 

Notre ami, le cinéaste Francis Lapeyre a réalisé un très beau documentaire, El camino de la libertad, qui nous restitue la présence à vif de Progresso Marin.

https://www.youtube.com/watch?v=wYFaRYZCs5k

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.